Le vote des Belges à l’étranger simplifié

Le Médiateur fédéral avait demandé de modifier la procédure de vote à l'étranger
Certains Belges n'avaient pas pu voter en juin 2010


Le délai d’organisation des élections anticipées étant très court, le vote des expatriés relevait parfois de la mission impossible vu les démarches imposées par le Code électoral.  

Elections anticipées : pas le temps de voter

Un certain nombre de Belges résidant à l’étranger s’étaient plaint auprès du Médiateur fédéral en juin 2010 car ils n’avaient pas pu voter. Certains n’avaient pas pu s’inscrire à temps sur la liste des électeurs, d’autres n’avaient pas été informés de la procédure de vote, d’autres encore n’avaient reçu leur bulletin de vote que trop tard.

Le Médiateur fédéral avait recommandé d’adapter la procédure de vote à l’étranger pour qu’elle se déroule sans encombre, notamment en cas d’élections anticipées. Le Parlement vient de revoir le Code électoral en ce sens.

Vote facilité pour les expatriés

Dorénavant, l’expatrié belge ne devra plus s’inscrire qu’une seule fois sur la liste des électeurs, au moment de son inscription dans les registres consulaires de la population de l’ambassade ou du consulat.

Ce n’est plus l’expatrié qui doit choisir la commune à laquelle il sera rattaché pour les élections mais le Code électoral qui la détermine. La priorité est donnée à la dernière commune dans laquelle il a été inscrit.

Enfin, les modalités de vote et de dépouillement sont améliorées. Les électeurs sont également incités à abandonner le vote par correspondance au profit des autres modes de vote, plus sécurisés et plus rapides. 


 

publié le: 16/07/2012