Exemples

Sur les conseils de leur médecin, Monsieur et Madame Pasteur font vacciner leur fille de 13 ans, Nora, contre le cancer du col de l’utérus. Nora reçoit les trois injections nécessaires en février, avril et août 2007. Par l’intermédiaire de leur mutualité, grâce à leur assurance complémentaire, ils bénéficient d’un remboursement de 150 euros sur le coût total du vaccin qui est de 412,20 euros.

Début novembre 2007, Monsieur et Madame Pasteur apprennent par l’intermédiaire des médias que les coûts du vaccin sont presque intégralement remboursés par l’assurance obligatoire ou l’INAMI depuis le 1er novembre 2007. Ils introduisent donc une demande de remboursement. L’INAMI les informe que les vaccinations ne sont pas remboursées avec effet rétroactif.

Monsieur et Madame Pasteur trouvent cette règle injuste et estiment qu’en tant que bons contribuables ils doivent pouvoir bénéficier de la solidarité prévue.